Le Mas d'Issoire
Pour découvrir nos chambres d'hôtes Descriptif de nos trois chambres d'hôtes Les prix des chambres pour 2 personnes et par nuitée Des précisions sur notre table d'hôtes Qui sommes nous et quelle est notre conception des chambres d'hôtes ? Diverses vues du  mas... Tout ce qu' il est possible de faire en basse-Ardèche Pour ne pas se perdre en venant chez nous Contacts: email, téléphone,adresse Livre d’or : tous vos commentaires

Gestes barrières et autres consignes de distanciations...!? Pdf Pdf

    Bien qu’en ce milieu d’été, à contrario de la propagande médiatique, tous les indicateurs scientifiques sérieux permettent d’affirmer que l’épidémie de grippe, en France comme en Europe, est bel et bien terminée, le gouvernement français (dont on a pu apprécier l’efficacité et la cohérence des décisions antérieures) persiste à imposer une réglementation drastique de « distanciation » dont, pour le moins, la logique échappe…Sa nouvelle décision au 20 juillet d’imposer le port du masque dans tous les lieux clos déconcerte puisque le risque de contamination est proche de zéro, comme c’est toujours la norme en fin d’épidémie de grippe...Alors en quoi toutes ces précautions sont-elles véritablement nécessaires ? Que ce soit dans le seul but « bienveillant » de préserver notre santé ne peut que susciter un grand scepticisme…
    Sa justification (cf. site officiel du ministère de la santé) s’appuie sur le nouveau revirement de la « communauté d’experts » de l’OMS qui après avoir, pendant des mois, rabâcher que la transmission de la maladie s’opérait de personne à personne (d’où les gestes barrières et autres joyeusetés de rejet d’autrui), vient de reconnaitre que le virus pourrait-être en suspension dans l’air (Sic !). Ce qui, si on réfléchit un tant soit peu, devrait rend caduques toutes tentatives de protection par des masques, pouvant certainement stopper des gouttelettes mais en aucune façon une particule de 10 nanomètres accrochée au flux permanent d’aérosols.  
    Pour info (cf. Ici ) les masques actuellement disponibles ont une efficacité de filtration bactérienne  pour des particules en suspension de tailles variant de 3 à 0,6 µm et 1 µm est égal à 1000 nm (nanomètres) !                     

De fait la démonstration, cette fois-ci réellement scientifique, de leur inutilité a récemment fini par émerger et vient définitivement démentir le discours officiel. Denis Rancourt, ancien professeur de physique à l’Université d'Ottawa, vient de publier une étude dont la pertinence étayée ne laisse aucune place au doute...Elle n’est consultable, pour l’instant, qu'en anglais. (Ici le Pdf  )
Mais cette vidéo en français de son interview par un journaliste Canadien peut-être apte à rassurer même parmi les plus alarmés :


 
Ainsi, bien que la réouverture des lieux d’hébergement touristique soient plus ou moins (rien de bien officiel !) soumises à ses règles d’hygiène et de distanciation, nous ne nous y plions pas et avons décidé de ne rien changer, ni dans notre comportement, ni dans les services que nous proposons. En conséquence nous attendons également de nos visiteurs la même vivifiante attitude...C’est donc à vous, en toute transparence et dans ces conditions, de décider, ou non, de venir chez nous !

Quelques remarques annexes :
  • La propreté comme la fraîcheur de nos chambres et de leurs literies ont toujours été une de nos toutes premières attentions… Mais ces directives-là sont tout à fait assimilables aux règles d’hygiène appliquées dans les établissements hospitaliers ce que, d’évidence, nous ne sommes pas !  
  • D’ailleurs, bien que personne jusqu’à présent ne semble en avoir pris conscience, les garantir aura pour premier effet de rendre les hébergeurs (nous !) juridiquement responsables d’une hypothétique contamination en cas de « faille dans le protocole ». Il est hors de question que nous nous exposions à ce risque de dérives procédurières !
  • Enfin, et c’est là le plus inacceptable, elles dégradent irrémédiablement le climat de convivialité et d’échanges qui est le propre de notre activité d’accueil…, en tout cas telle que nous la concevons ! Si nous devons établir tout une série de « gestes barrières » pour prétendument protéger nos hôtes cela implique que notre lieu et nous-mêmes représentons potentiellement un redoutable danger pour eux. Cette  défiance préliminaire n’est pas conciliable avec le désir et la volonté de rencontre et de connaissance d’autrui qui sont nos essentielles motivations.

 

Contribution Stéphane Muguet
Cliquez pour accéder à lage index de notre site de chambres d'hôtes